Lorient 2016, revivre les journées d’été des écologistes

Accès directs aux vidéos

Quelques extraits
Pour un revenu de base inconditionnel
En finir avec les politiques qui détruisent nos avenirs
Redonner du sens à la vie de toutes et de tous
Penser avant d'agir
EELV à la pointe de l'innovation
Toutes les plénières
Ouverture des journées d’été des écologistes
Réinventons-nous!
Année noire pour la défense des droits humains?
Pour une autre loi travail!
Après le Brexit, quel futur pour l’Europe ?
Clôture des journées d'été des écologistes
Quelques ateliers
La transition écologique dans les territoires ruraux
Post-croissance, décroissance, quelle société pour demain?
Politiques environnementales : bilan et propositions
Harcèlement : pourquoi? Comme l’éviter?
Les rassemblements aux régionales... et après ?
Changer l’économie pour transformer les territoire
Le droit de l’environnement

Descriptions

Quelques extraits

Pour un revenu de base inconditionnel

Qu’est-ce qu’un revenu de base inconditionnel? Y-a-t-il eu une expérimentation passée à retenir? Puisqu’en redonnant aux salarié-e-s la possibilité de négocier leurs conditions et horaires de travail, en sécurisant les parcours professionnels des agriculteurs, des artisans, des petit entrepreneurs ou des travailleurs indépendant, un revenu de base inconditionnel élevé incite à travailler, n’y-a-t-il pas un risque de croissance trop forte?…  Quelques débuts de réponses par François Nicolas durant la plénière organisée par les jeunes écolos.

En finir avec les politiques qui détruisent nos avenirs

Détricoter les fantasmes économiques dominants pour proposer des mesures adaptées à la survie de l’humanité. Une intervention d’Yves Cochet pour la décroissance du PIB.

Redonner du sens à la vie de toutes et de tous

Mobilisation citoyenne, travail permanent au niveau européen, un nouveau monde est en marche qui nécessite l’implication de toutes et de tous et ne réussira que si la politique sait s’effacer et faciliter. Une intervention de Yannick Jadot durant l’écolocamp, la veille des journées d’été des écologistes.

Penser avant d’agir

Par l’évocation de son utilisation des outils numériques, Cécile Duflot nous invite à maîtriser les nouvelles technologie sans en devenir les esclaves.

EELV à la pointe de l’innovation

Le bureau exécutif d’Europe Écologie – Les Verts, avec David Corman, Julien Bayou,  Sandra Regol et Marine Tondelier, dévoile notre future stratégie numérique.

Toutes les plénières (extraits du programme officiel)

Ouverture des journées d’été des écologistes
PLéNièRE AGRICULTURE

Vers une agriculture des solutions : alimentation, biodiversité, climat

Animée par René Louail, paysan. Avec Brigitte Allain, députée de Dordogne ; Michelle Rivet, agricultrice, conseillère régionale du Centre ; Gilles Luneau, journaliste ; Gérard Choplin, expert européen (Bruxelles).

Réinventons-nous !

Occupy, Indignados, Nuit debout, le Mouvement des Parapluies à Hong-Kong, le Mouvement Tournesol des Étudiants à Taïwan. Partout, des initiatives citoyennes émergent et remettent au centre du jeu une question fondamentale : la démocratie comme projet. Initiatives qui nous amènent à nous interroger sur le devenir des partis politiques traditionnels, leurs projets, leurs pratiques. Partout, l’écologie des alternatives gagne les consciences, progresse sous les radars, ce qui doit nous amener à nous interroger sur comment lui offrir un débouché qui fasse fi des lobbies, rentes et conservatismes. Comment réinventer le mouvement de l’écologie politique en France et en Europe ? Quelles leçons tirer des divers mouvements qui ont éclos à travers l’Europe et le monde ? En démontrant notre capacité à faire de la politique autrement, en s’ouvrant aux initiatives diverses issues de la société civile, en nous réinventant collectivement. Cette plénière sera l’occasion de faire un retour d’expérience, de débattre de cette soif de démocratie et des formes multiples que celle-ci prend aujourd’hui dans nos sociétés.

Animée par Aurélie Brochard et Julien Bayou, membres du Bureau exécutif d’EÉLV et référent.es “réinvention”. Avec Audrey Tang, programmeuse taïwanaise de logiciels libres ; Caroline de Haas, militante féministe et politique, initiatrice de la pétition “Loi travail : non merci !”  ; Gaël Brustier, polito­logue, conseiller politique ; Julie de Pimodan, reporter, fondatrice de Fluicity Bluffe.

Droits des étrangers, rétention des mineurs, crise des réfugiés, déchéance de nationalité : année noire pour la défense des droits humains ?

L’année qui vient de s’écouler restera marquée par les attentats qui ont ensanglanté Paris puis Bruxelles, Bagdad, Istanbul, Beyrouth, Bamako, Tunis, Tel-Aviv… et déstabilisé le monde entier. Elle restera celle d’une crise migratoire sans précédent, la guerre civile syrienne et l’aggravation du conflit en Lybie ayant jeté sur les mers et sur les routes des millions de personnes tentant de gagner l’Europe dans des conditions dramatiques. Le Parlement a été amené à se prononcer sur des réformes attendues depuis longtemps par la gauche, au premier rang desquelles la réforme du droit des étrangers et celle du droit d’asile. On peut s’interroger sur les conséquences du contexte international sur ces lois qui ont été très loin de répondre aux attentes des défenseurs des droits fondamentaux. D’autres réformes étaient, quant à elles, beaucoup moins attendues. Constitutionnalisation de la déchéance de nationalité, textes toujours plus sécuritaires, sacrifice des libertés individuelles, tout ce qui pouvait être considéré comme le socle des valeurs de gauche a volé en éclat. Dans ce contexte et après des mois passés sous le régime de l’état d’urgence, que reste-t-il de la défense des droits humains ? Peut-on parler d’une année noire en la matière ? À la veille d’une année d’élections majeures pour notre pays, il est nécessaire d’en dresser un bilan précis et rigoureux.

Animée par Esther Benbassa, sénatrice du Val-de-Marne. Avec Cécile Coudriou, vice-présidente d’Amnesty International France ; Damien Carême, maire de Grande-Synthe; François Gemenne, chercheur à l’université de Liège et à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ), auteur de l’Atlas des migrations environnementales; Françoise Dumont, présidente de la Ligue des droits de l’homme; Antoine Comte, avocat.

Pour une autre loi travail!

La loi El Khomri de réforme du Code du travail contient de nombreuses atteintes aux droits des salarié.es, renverse la « hiérarchie des normes » et instaure un code du travail, non pas simplifié, mais dangereusement libéralisé. Après de multiples mobilisations, une loi travail du passé a été adoptée par 49.3 le 20 juillet 2016. Pourquoi continuer sur un modèle qui a fait les preuves de son inefficacité ? Nous pensons qu’une autre vision du travail est possible, mais qu’elle est surtout souhaitable ! Notre loi travail permettrait à tou.tes de s’émanciper du salariat avec un revenu de base et une réduction du temps de travail. Notre loi travail prendrait sérieusement en compte les questions de formations, d’égalité et des diverses discriminations. Notre loi travail défendrait totalement un autre modèle social.
Alors, le temps d’une plénière et au-delà, nous développerons notre loi travail et laisserons les vieilles recettes au passé.

Animée par Oriane Pigache et Benjamin Kaufman, des Jeunes écologistes. Avec Pouria Amirshahi, député et ancien président de l’UNEF ; David Cormand, secrétaire national d’EéLV ; Karima Delli, eurodéputée et membre de la Commission emploi et affaires sociales ; Jean Desessard, sénateur et membre de la Commission des affaires sociales ; Pierre Laurent, sénateur et secrétaire national du Parti communiste français ; François Nicolas, du Mouvement français pour un revenu de base; un.e membre de la coopérative d’entrepreneures rennaise Oxalis ; Barbara Romagnan, députée PS frondeuse ; Eva Sas, députée EéLV vice-présidente de la Commission des finances ; Claire Serre-Combe, porte-parole d’Osez Le Féminisme.

Après le Brexit, quel futur pour l’Europe ?

Le Brexit rend indispensable le sursaut de l’Union européenne et de ses états-membres : le
projet européen n’a plus l’adhésion des peuples. Crise des dettes européennes, flux massif de réfugié.es, montée des nationalismes et des extrémismes… Les chocs se multiplient et pourraient bien enterrer le projet européen de paix et d’union dans la diversité. Pour les écologistes, l’Union européenne reste la voie pour faire face aux défis du XXI e  siècle : celui d’une démocratie accrue face aux pouvoirs financiers transnationaux, celui de la protection des ressources naturelles et du climat, celui du vivre ensemble et de la paix. Une refondation profonde est nécessaire, à laquelle le couple franco-allemand doit contribuer.

Organisée en partenariat avec la Fondation Heinrich Böll. Animée par Guillaume Duval, d’Alter­natives économiques. Avec Reinhard Butikofer, eurodéputé allemand, porte-parole du Parti Vert européen (PVE) ; Florent Marcellesi, eurodéputé espagnol ; Eva Joly, eurodéputée française ; Nathalie Benett, leader des Verts d’Angleterre et du Pays de Galles.

Clôture des journées d’été des écologistes

Le projet écologiste confronté aux enjeux de 2017

2017 sera une année électorale chargée. Entre l’élection présidentielle, les législatives et les sénatoriales, les écologistes auront l’occasion de défendre leur projet porteur de solutions pour notre pays et pour l’Europe. Alors que ces Journées d’été ont été l’occasion d’approfondir de nombreux champs de réflexion, il s’agit dans cette plénière de s’arrêter sur deux problématiques incontournables, et sur lesquelles les écologistes défendent une approche et des orientations différentes de celles proposées aujourd’hui par une majorité de la classe politique, en panne d’idées neuves.

Première table ronde, faire sans la croissance : face à la finitude de nos ressources, aux défis climatiques et sociaux, nous savons que la croissance est un mirage. Mais entre greenwashing, new deal vert et décroissance, quels sont les fondements d’une société post-croissance ? Une prospérité sans croissance est-elle possible ? À quelles conditions ? Animée par Sandra Regol. Avec Yves Cochet, président de l’Institut Momentum ; Guillaume Duval, rédacteur en chef d’Alternatives
économiques ; Yannick Jadot, eurodéputé.

Deuxième table ronde, faire face au terrorisme: depuis plusieurs mois, la France est malmenée par une série d’attentats qui fragilisent notre pacte social. Face à cette situation, la classe politique française ne cesse de surenchérir dans le “tout sécuritaire”, au détriment de l’analyse et des fondements de la démocratie. Comment appréhender le terrorisme et ses causes ? Comment faire face aux besoins légitimes de sécurité tout en évitant les simplifications “politiciennes” ? Animée par Alain Coulombel. Avec Marie Cousein, psychanalyste ; Cécile Duflot, députée de Paris ; Geoffroy de Lagasnerie, sociologue ; Raphaël Liogier, sociologue et philosophe.

Quelques ateliers (extraits du programme officiel)

La transition écologique dans les territoires ruraux

La transition écologique dans une France périphérique sacrifiée semble la solution la plus enthousiasmante. Quelles sont les stratégies les plus efficaces pour susciter une résilience rurale : par le haut et/ou par le bas.

Animé par Corinne Desfosses, référente ruralité de la Commission agriculture. Avec Ronan
Dantec, sénateur de Loire-Atlantique ; Julien Durand, porte-parole de l’ACIPA ; Yvette Clément, maire du village de Tremargat, ; Michel Briand, représentant du programme Domino ; Patrick et Brigitte Baronnet, de La Maison Autonome – écohameau du Ruisseau.

Post-croissance, décroissance, quelle société pour demain?

Entre ressources limitées, ou que l’on devrait s’interdire, et les expériences en cours telles les territoires en transition, l’économie de la fonctionnalité et de la coopération ou les différentes initiatives locales, quelle société est possible et acceptable par nos concitoyen.nes pour demain ?

Avec Sébastien Boucq, ingénieur-géographe spécialisé industrie et aménagement durable du territoire ; Yves Cochet, président de l’Institut Momentum ; Christelle de Crémiers, enseignante en Master 2 d’ingénierie financière.

Politiques environnementales : bilan et propositions

Cet atelier vise à faire dans un premier temps le bilan des politiques environnementales des cinq années qui viennent de s’écouler. La deuxième partie sera consacrée à la perspective d’un bing-bang fiscal en faveur de l’envi­ronnement.

Avec Jean-François Julliard, directeur de Greenpeace France ; Yves Verilhac, directeur France de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO). Matthieu Glachant, directeur du Centre d’économie industrielle et professeur à MINES ParisTech, présentera le fruit de ses travaux avant de participer à un échange avec la salle.

Harcèlement : pourquoi? Comme l’éviter?

Pourquoi des cas de harcèlement et d’agressions peuvent perdurer durant longtemps au sein des organisations ? Qu’est ce que le harcèlement, qu’est ce qu’une agression ? Comment l’institution peut-elle agir et réagir en pareil cas ? Comment éviter que cela ne se produise : une responsabilité collective.

Avec Elen Debost, Annie Lahmer, Sandrine Rousseau, Florence Pelissier, Vanessa Jérome, Caroline De Haas.

Les rassemblements aux régionales… et après ?

Dans quatre grandes régions, les écologistes ont présenté des listes de rassemblements à la gauche du PS aux Régionales. Aujourd’hui, certains sont dans une majorité (LRMP), d’autres dans l’opposition (AURA) et d’autres ne sont pas représentés (PACA, NPDCP). Un an après, que reste-t-il de ces rassemblements ? Quel bilan en tirent les anciennes têtes de liste écolos?

Animé par Fanny Dubot. Avec Jean-Charles Kohlhaas, tête de liste en Auvergne-Rhône-Alpes; Sandrine Rousseau, tête de liste en NPDCP ; Jean-Laurent Felizia, de PACA ; un.e représentant.e de la liste Nouveau Monde, LRMP.

Changer l’économie pour transformer les territoire

Relocalisation, collectivités anti-TAFTA, économie sociale et solidaire, circulaire, collaborative… les territoires se réapproprient leur devenir en s’appuyant sur les nouvelles économies et la résistance à l’économie mondialisée. Ces nouvelles économies sont aussi un outil pour réinventer les relations entre territoires, entre les villes et les campagnes.

Animé par Antoinette Guhl, adjointe à la maire de Paris en charge de l’économie sociale, solidaire et circulaire. Avec Ludovic Lamant, journaliste à Mediapart; Éric Piolle, maire de Grenoble; Sven Siegold, eurodéputé.

Le droit de l’environnement

L’environnement a bon dos. Frein à l’innovation, à la création d’emplois, à la croissance; mais aussi source de croissance pour les entreprises qui savent se réapproprier le discours environnemental et anticiper les changements des habitudes. Tour de vue des enjeux : des atteintes environnementales internationales aux luttes locales en passant par le socle juridique national ou les services publics du XXI e  siècle.

Animé par Marie Toussaint, membre du Bureau exécutif d’EÉLV. Avec Samanta Novella, de NatureRights ; Jacques Boutault, maire du II e arr. de Paris ; Marine Calmet, de Notre affaire à tous.

"Nous vivons sur un monde fini.
Ce qu'on prend en trop,
les autres ne l'ont pas."
François NICOLAS, REZE(44)

Remonter